Week end itinérance canoë dans les gorges du Gardon

Les 25 et 26 mai 2019

Passer sous le pont du Gard en canoë est une expérience rare et nombreux sont ceux qui se surprennent à se rappeler des années après des émotions qu’ils ont ressenties à l’approche du colosse.

Le Gardon nous enveloppe d’abord d’un écrin de nature, ses falaises calcaires que seuls troublent martin-pêcheurs, aigrettes et hérons. Et tout à coup, son passé antique surgit. Une itinérance très facile, idéale pour débuter, mais néanmoins riche en émotions.

Pour plus de précisions, n’hésitez pas à nous envoyer un message !

Catégorie : Étiquette :

195

Environnement et esprit de la navigation

 

Au premier siècle après Jésus-Christ, les Nîmois veulent de l’eau. Pour boire ou cultiver ? Que nenni. C’est bien pour se détendre qu’ils ont besoin d’aqua en grande quantité ! Thermes et bains manquent en effet cruellement dans la cité romaine. La source à canaliser est tout de même à près de 50 kilomètres de la ville. Qu’à cela ne tienne. Les Romains ne sont pas à deux exploits près. Le premier, construire le fameux pont du Gard, près de 300 mètres de long et 50 mètres de haut, qu’aucune des crues pourtant furieuses du Gardon n’a mis par terre depuis 2000 ans. Le second, amener l’eau jusqu’à Nîmes malgré une pente par kilomètres de seulement … 25 centimètres. Une véritable gageure aujourd’hui encore pour les ingénieurs contemporains.

 

Encore une fois, cette navigation, techniquement très facile, sera placée sous le signe de la nature et de la culture. Nature le premiers jour. Les berges et l’eau du Gardon sont en effet peuplés d’une faune tout-à-fait sympathique. Castors, écrevisses et chevesnes, pour ne citer qu’eux, abondent de même que toutes sortes d’oiseaux insectivores ou piscivores. Culture ensuite quand le pont du Gard nous invite à nous imaginer dans l’Antiquité romaine, son mode de subsistance, ses rapports sociaux et ses prouesses technologiques. Il est probable que les jours suivants notre navigation l’on vous surprenne à arpenter le musée d’Arles et les nombreux sites antiques de la région, la tête toujours en Romanité.

 

Vous serez guidé par Aurélien Rateau, guide de rivière diplômé (BP JEPS CKDA), céiste et naturaliste confirmé.

 

Pour plus de précisions, n’hésitez pas à nous envoyer un message !

 

Jour par jour

 

Jour 1 : Nous nous retrouvons en début de matinée en gare de Nîmes ou directement au bord du Gardon en fonction de votre moyen de locomotion.

 

Jour 1 à jour 2 : Nous naviguons sur le Rhône entre Russan et Remoulins. En fonction de notre allure et de nos envies, nous pouvons poursuivre au-delà et atteindre peut-être la confluence avec le Rhône.

Nous naviguons de 4 à 5 heures par jours et faisons des pauses régulières. La fin d’après-midi est consacrée à des activités libres, balade, détente, observations naturalistes… Nous passons la nuit en bivouac sur les berges de la rivière et préparons les repas, montons et démontons le camp ensemble.

 

Jour 2 : Arrivés à Remoulin, terme de notre itinérance, nous vous raccompagnons à votre véhicule ou en gare de Nîmes.

 

NB : A Destination rivières, nous faisons tout pour que vous puissiez limiter l’empreinte carbone de votre itinérance. Aussi, nous avons organisé cette navigation pour que vous puissiez venir en train notamment depuis Paris. Nous vous fournissons gratuitement toutes les informations permettant d’organiser votre voyage quel que soit le moyen de locomotion choisi.

 

 

Prix : 195 euros
ainsi que 10 euros d’adhésion

 

Le prix comprend le matériel de navigation (canoës, gilets, pagaies, sacs étanches), de bivouacs (nécessaires de repas et de cuisine), l’encadrement par un guide diplômé français et les repas.

 

Le prix ne comprend pas la matériel personnel (incluant duvet, tapis de sol, tente et jumelles), le matériel de pêche (le cas échéant).

 

Nb : En fonction de vos besoins, nous pouvons vous prêter des éléments de matériel qui pourraient vous manquer (tente, canne à pêche etc.).

 

Fiche technique

 

Age minimum 10 ans (accompagné d’un adulte).
5 participants minimum

 

Activité : itinérance en canoë

Environnement : la Provence calcaire

Nombre de jours : 2 sur l’eau

Activités complémentaires : détente, balade, observation naturaliste (castors, oiseaux), pêche.

Parcours : De Russans à Remoulins voire au-delà.

Difficulté technique : intermédiaire (quelques rapides)

Effort : modéré (autour de 15 km chaque jour)

Confort : spartiate (bivouac)

Météo : généralement clémente

En bref, un beau séjour pour découvrir un premier pas vers l’itinérance.

 

Matériel : Nous vous fournirons des canoës, pagaies et gilets (port obligatoire) ainsi que des sacs étanches. Ces derniers vous permettront de mettre vos affaires à l’abri des éclaboussures. Les canoës sont très stables pour éviter les retournements qui s’ils se produisaient n’auraient pas de conséquences majeures, vos effets personnels se trouvant dans des sacs étanches. Si vous emportez du matériel photo, nous vous conseillons de vous munir également d’un case étanche, rigide et facile à manipuler (les sacs étanches sont relativement longs à ouvrir et fermer et ne protègent pas des chocs).

Nous vous ferons gratuitement parvenir une liste du matériel à prévoir et serons à votre disposition pour préparer au mieux votre voyage.

 

Nourriture : Nous essayons autant que possible de varier les menus et de manger des légumes frais. Le volume de chargement des canoës nous le permet. Les petits déjeuners sont copieux et composés généralement de céréales. Nous mangeons souvent une salade à midi sur une base de pattes ou de riz. Le soir nous dinons chaud des plats cuisinés sur le feu. N’hésitez pas à nous indiquer les particularités de votre régime, qu’elles soient guidées par des considérations médicales, éthiques ou simplement de goût !

 

Toilettes et soins : Vous pourrez vous laver dans l’eau du Gardon ou … attendre votre retour à la maison ! Il peut arriver que le pagayage génère des irritations aux endroits où la peau est en contact avec des tissus rigides (cols notamment). L’application d’une crème grasse (de type nivéa) vous permettra de prévenir ce désagrément. Munissez-vous également d’une crème anti-moustique au cas ou.

 

Consultez les Conditions générales de vente.