760 €

Itinérance canoë sur la Tarn. A la découverte des mystères du karst !

Dates printemps 2022 en cours de définition

Contactez-nous pour organiser cette navigation

Catégories de portfolio : Séjours à l'affiche. Étiquettes de portfolio : Bivouac, Canoë, Débutant sportif, Observation de la faune, Semaine, et Visites.

Grand bol d’air après l’hiver, cette itinérance nous verra traverser les gorges du Tarn, parmi les plus belles gorges calcaires d’Europe, contempler les exsurgences qui les alimentent d’une eau claire, visiter villages de pierre et châteaux isolés avant d’atteindre Millau et son viaduc.

Environnement et esprit de la navigation

En traversant la fine couche d’humus qui recouvre les vastes causses environnants, l’eau issue des précipitations acquière des propriétés corrosives. Elle rencontre et attaque ensuite l’importante épaisseur de calcaire vieille de plusieurs centaines de millions d’années. Année après année, l’eau ouvre dans le calcaire de larges fissures dans lesquelles elle s’engouffre pour rejoindre le Tarn et ses affluents qui courent au fond de profondes gorges. C’est de cette histoire dont nous serons les témoins privilégiés pendant notre itinérance sur le Tarn.

Au cœur de ce pays aride, par le jeu des conduites souterraines, le Tarn et son débit abondant sont une véritable oasis sur laquelle il fait bon naviguer avec les premières chaleurs. Chutes d’eau et exsurgences à flanc de falaises jalonnent notre parcours, nous rafraichissent et nous enchantent. Avant de réapparaitre à l’air libre, l’eau a ouvert dans la roche de vastes cavités, terrain de jeu des spéléologues. L’un d’eux nous accompagnera vers un lac souterrain.

Mais, la découverte du phénomène karstique -le travail de l’eau dans le calcaire, n’est pas le seul attrait de la navigation. Les gorges et leur isolement ont été au Moyen-âge un terrain propice à l’édification de nombreux châteaux et au maintien en bon état à l’époque contemporaine de charmants villages de pierre. Nombreuses sont les légendes qui accompagnent ces lieux. Une conteuse nous rejoindra à l’occasion d’un bivouac pour les narrer.

La faune et la flore ne sont pas en reste sur le Tarn. Peux-être aurons-nous l’occasion d’observer un castor lors d’un affut ? Quoi qu’il en soit ses traces bien visibles abondent, comme les vautours fauves qui nous survolent en permanence.

Vous serez guidé par Aurélien Rateau, guide de rivière diplômé (BP JEPS CKDA), céiste, naturaliste confirmé et organisateur d’expédition expérimenté.

Jour par jour

Jour 1

Nous nous retrouvons en fin de journée pour une première nuit sous la tente aux environs d’Ispagnac ou de Montbrun en fonction du niveau d’eau. Nous vérifions notre matériel, organisons sacs et bidons pour l’itinérance avant de dîner.

NB : A Destination rivières, nous faisons tout pour que vous puissiez limiter l’empreinte carbone de votre itinérance. Aussi, nous avons organisé cette navigation pour que vous puissiez venir en train. Nous allons vous chercher à l’arrivée et nous vous déposons au départ en gare de Millau.

Jour 2

Après notre première nuit sous la tente, nous nous élançons sur l’eau pour notre première étape. A l’heure du déjeuner, nous découvrons le charmant village de Castelbouc. L’après-midi, nous abandonnons nos canoës quelques heures pour une randonnée spéléo (sans corde). Accompagnés par un guide de spéléologie diplômé, nous atteignons bientôt notre but, un lac souterrain témoignage de ce monde karstique souvent ignoré. Nous rejoignons ensuite en canoë le lieu de bivouac.

Jour 3

Etape canoë plus longue aujourd’hui. Nous nous enfonçons progressivement dans les gorges et l’isolement, non sans nous arrêter pour découvrir les quelques charmants villages, Sainte-Enimie, Saint-Chély-du-Tarn et Hauterives (accessible uniquement en bateau) qui ponctuent le parcours. C’est une journée contemplation de la nature et du patrimoine des gorges. Au bivouac, une conteuse nous rejoint à la tombée de la nuit pour narrer les légendes de la vallée (à confirmer).

Jour 4

Nous profitons au petit matin des gorges qui nous entourent avant de reprendre la rivière. Nous atteignons un secteur de la rivière qu’un éboulement il y a plusieurs siècles a rendu impraticable à la navigation. Nous sortons de l’eau et effectuons en véhicule les quelques kilomètres qui nous séparent du point d’embarquement. La rivière coulait à vive allure jusque-là. Ce sont de véritables rapides, intéressants mais sans danger, qui nous attendent l’après-midi. Nous bivouaquons à proximité de la confluence du Tarn et de la Jonte.

Jour 5

Journée de navigation dans la plaine. Nous atteignons Millau en fin de journée. Nous dormons dans un camping à la confluence du Tarn et de la Dourbie.

Jour 5

Nous repartons sur le Tarn. Quelques centaines de mètres en aval se trouve un bassin d’eau vive dans lequel nous passons quelques heures pour exercer nos compétences techniques (bacs, stops, reprises), en vue peut-être de navigations plus exigeantes de ce point de vue. Nous nous laissons emporter par la Tarn, passons sous le viaduc et bivouaquons juste après, terme de notre navigation.

Jour 6

Nous nous séparons au matin après un dernier bivouac.

Prix du séjour par personne

760 euros (+ 25 euros d’adhésion)

Réservez ici ou contactez-nous pour plus de précisions.

Détails

Le prix comprend le matériel de navigation (canoës, gilets, pagaies, sacs étanches), de bivouacs (nécessaires de repas et de cuisine), l’encadrement par un guide diplômé français et les repas en bivouac.

Le prix ne comprend pas le matériel personnel (incluant duvet, tapis de sol, tente et jumelles), ni le cas échéant le matériel et permis de pêche ou les repas au restaurant.

NB : En fonction de vos besoins, nous pouvons vous prêter des éléments de matériel qui pourraient vous manquer (tente, canne à pêche etc.).

Consultez les Conditions générales de vente.

Fiche technique

Participants : 5 personnes minimum / âge minimum 12 ans (accompagné d’un adulte) / tous doivent savoir nager.

Durée : 7 jours au total / 5 jours sur l’eau

Activité : itinérance en canoë

Activités complémentaires : randonnée souterraine, visite des villages, observation naturaliste (ensemble), pêche, détente, balade en autonomie au bivouac.

Environnement : milieu méditerranéen.

Parcours : descente du Tarn entre Ispagnac ou Montbrun et Millau

Difficulté technique : Peu de difficultés. L’apprentissage des gestes techniques par le guide permettra aux débutants de passer sans difficulté les quelques rapides.

Effort : modéré (de 10 à 20 km chaque jour)

Confort : spartiate (nous dormons 6 nuits en bivouac, 1 nuit en camping)

Météo : au mois de mai, les nuits sont encore fraiche au bord du Tarn mais les températures remontent la journée. Des précipitations en sont pas à exclure néanmoins.

En pratique

Matériel

Nous vous fournirons des canoës, pagaies et gilets (port obligatoire) ainsi que des sacs étanches. Ces derniers vous permettront de mettre vos affaires à l’abri des éclaboussures. Les canoës sont très stables pour éviter les retournements qui s’ils se produisaient n’auraient pas de conséquences majeures, vos effets personnels se trouvant dans des sacs étanches. Si vous emportez du matériel photo, nous vous conseillons de vous munir également d’un case étanche, rigide et facile à manipuler (les sacs étanches sont relativement longs à ouvrir et fermer et ne protègent pas des chocs).

Nous vous ferons parvenir une liste du matériel à prévoir et serons à votre disposition pour préparer au mieux votre voyage. D’une façon générale, vous n’aurez besoin de rien de plus que du matériel pour les activités outdoor standard en milieu pouvant être froid (montagne). Tout ce qui est spécifique au canoë vous sera fourni.

Nourriture

Nous essayons autant que possible de varier les menus et de manger des légumes frais. Le volume de chargement des canoës nous le permet. Les petits déjeuners sont copieux et composés généralement de céréales. Nous mangeons souvent une salade à midi sur une base de pâtes ou de riz. Le soir nous dînons chaud des plats cuisinés sur le feu, souvent agrémentés du poisson pêché. N’hésitez pas à nous indiquer les particularités de votre régime, qu’elles soient guidées par des considérations médicales, éthiques ou simplement de goût !

Toilettes et soins

Nous nous lavons dans l’eau (fraîche) de la rivière. Si cela n’est pas dans vos habitudes, préparez vous à quelques jours sans toilette. Ça n’est pas grave ! Il peut arriver que le pagayage génère des irritations aux endroits où la peau est en contact avec des tissus rigides (cols notamment). L’application d’une crème grasse (de type Nivéa) vous permettra de prévenir ce désagrément. Munissez-vous également d’une crème anti-moustique. Armé d’une pelle, vous ferez vos besoins dans la nature.

Vous êtes intéressé ?

Pour réserver cette navigation ou simplement obtenir plus de détails sans vous engager, merci de remplir ce formulaire. Nous vous recontacterons dans les plus brefs délais.

    Encore plus d'aventures avec Destination rivières !

    Osez l'aventure

    Avec la lettre de Destination rivières, prolongez les bons moments au bord de l'eau et imaginez vos prochaines navigations...

     

    x