Itinérance canoë sur la Vézère et la Dordogne

A programmer

Nous vous proposons de partir à la découverte de ce qui est probablement l’un des plus beaux axes fluviaux français pour l’itinérance en canoë. Au-delà de leur beauté, les vallées de la Vézère et la Dordogne ont donné le gîte, pendant près de 200 000 ans à de nombreuses générations d’hommes de Néanderthal puis Cromagnon et c’est à cela que nous nous intéresserons tout particulièrement durant cette semaine sur l’eau. Nous nous immergerons dans cette riche (pré)histoire en visitant des sites emblématiques et en nous initiant à quelques techniques préhistoriques. Nous ne délaisserons pas pour autant la pêche, l’observation de la faune et la flore et la contemplation…

Pour plus de précisions, n’hésitez pas à nous envoyer un message !

795

L’environnement et l’esprit de cette itinérance

 

La vallée de la Dordogne est riche d’une histoire à nul autre pareil. Les plateaux de calcaire de l’ère secondaire qu’elles traversent ont d’abord donné le gîte à de nombreuses générations d’hommes de Néanderthal puis Cro-magnon. Les cavernes qui sont apparues dans la roche dissoute et les baumes creusées par la rivière ont en effet abrité les hommes repliés dans le sud de l’Europe du fait des glaciations en cours. Les 200 000 ans qu’ils y ont passé ont été riches en innovations techniques et artistiques dont témoignent les nombreuses grottes ornées qui environnent la Dordogne et son affluent, la Vézère.

 

Avec le réchauffement du climat, les mammouths, rhinocéros laineux et autres tigres à dents de sabres ont disparu. Pas les hommes, qui au Moyen-âge ont paré les rives de la rivières de nombreux et majestueux châteaux-forts, églises et de villages fortifiés. Ils témoignent des conflits qui ont opposé l’Aquitaine, bientôt intégrée au Royaume d’Angleterre et le Royaume de France pendant plusieurs siècles et jusqu’à la guerre de cent ans.

 

Cette navigation sera placée sous le signe de la préhistoire et c’est de Montignac, le village de la grotte de Lascaux que nous nous élancerons pour cinq jours sur la Vézère et la Dordogne. Notre navigation sera parsemée de visites de sites préhistoriques et d’apprentissages de techniques ancestrales comme l’allumage du feu par percussion. Mais nous initierons également les volontaires à la pêche (contemporaine) et à l’observation ornithologique.

 

Vous serez guidé par Aurélien Rateau, guide de rivière diplômé (BP JEPS CKDA). Céiste mais aussi naturaliste confirmé et organisateur d’expédition expérimenté, il vous permettra de profiter de votre séjour dans les meilleures conditions.

 

Pour plus de précisions, n’hésitez pas à nous envoyer un message !

 

Jour par jour

 

Jour 1 : Nous nous retrouvons dans un camping à Montignac en fin de journée. Vous aurez probablement voulu visiter la réplique de la grotte de Lascaux avant notre rencontre. Nous préparons le matériel avant de profiter d’une dernière nuit paisible.

 

Jour 2 : notre navigation débute. Les eaux de la Vézère sont toujours calmes. Vous pouvez vous initier facilement au maniement de la pagaie sans risque de vous mouiller.  Nous nous arrêtons bientôt au pied d’une cascade de tuf que nous gravissons pour aller découvrir un site préhistorique avec la personne qui l’a fouillé avant de nous initier au tir à la sagaie et au feu par percussion. Nous montons le bivouac sur une île.

 

Jour 3 : nous naviguons une journée dans les méandres de la Vézère, au pied des falaises qui ont abrité tant de générations de nos ancêtres. C’est au pied de l’une d’elles que nous déjeunons. Un endroit parfait pour nous initier au feu par percussion avant de repartir. Nous atteignons le village des Eyzies. Nuit en camping

 

Jour 4 : Nous faisons une pause dans la navigation pour visiter avec un guide des monuments nationaux l’une des dernières grottes ornées originelles encore visibles. Vous vous souviendrez de la magie de ce moment. Nous visitons ensuite le village des Eyzies et son musée national de la Préhistoire (à moins que vous préfériez… vous détendre simplement au bord de l’eau). Des activités sont spécifiquement proposées pour les enfants, découverte des animaux de la préhistoire pour les plus petits ou enquête sur la parure d’un homme de Cromagnon. Nous visitons également l’atelier d ‘un tailleur de silex contemporain. Nuit en camping.

 

Jour 5 : Nous repartons sur l’eau pour une belle journée à la pagaie. Nous atteignons bientôt la confluence avec la Dordogne à proximité de laquelle nous bivouaquons. Peut-être observerons-nous un balbuzard pêcheur, ce grand rapace blanc piscivore rare en France…

 

Jour 6 : Dernière journée sur l’eau. Nous naviguons désormais sur la large rivière qu’est la Dordogne. Nous pourrions poursuivre pendant des jours jusqu’à l’océan. Nous nous arrêtons des projets pleins la tête… Nous dormons au camping.

 

Jour 7 : Nous déjeunons et nous séparons.

 

Prix : 795 euros
ainsi que 25 euros d’adhésion

 

Le prix comprend le matériel de navigation (canoës, gilets, pagaies, sacs étanches), de bivouacs (nécessaires de repas et de cuisine), l’encadrement par un guide diplômé français, les repas en bivouac.

 

Le prix inclut toutes les dépenses depuis votre arrivée à Montignac jusqu’à votre départ sauf les entrées dans les grottes, sites préhistoriques et musées et l’éventuel dîner au restaurant du J 6. Le prix ne comprend pas la matériel personnel (incluant duvet, tapis de sol, tente et jumelles), le matériel et permis de pêche (le cas échéant).

 

Nb : En fonction de vos besoins, nous pouvons vous prêter des éléments de matériel qui pourraient vous manquer (tente, canne à pêche etc.).

 

Fiche technique

 

Age minimum 7 ans (accompagné d’un adulte).
5 participants minimum

 

Activité : itinérance en canoë

Environnement : rivière de plaine

Nombre de jours : 5 jours sur l’eau + une soirée pour se rencontrer et une matinée pour se séparer

Activités complémentaires : détente, balade, observation naturaliste, pêche

Parcours : descente de Montignac à Calès

Difficulté technique : faible. Courant faible et lisse.

Effort : modéré (15 km environ chaque jour)

Confort : intermédiaire nous dormons 4 nuits en camping, deux nuits en bivouac (idéal pour débuter l’itinérance).

 

Météo : Les températures chaudes rendent la proximité de l’eau tout à fait agréable. Nous piquerons régulièrement une tête.

 

Matériel : Nous vous fournirons des canoës, pagaies et gilets (port obligatoire) ainsi que des sacs étanches. Ces derniers vous permettront de mettre vos affaires à l’abri des éclaboussures. Les canoës sont très stables pour éviter les retournements qui s’ils se produisaient n’auraient pas de conséquences majeures, vos effets personnels se trouvant dans des sacs étanches. Si vous emportez du matériel photo, nous vous conseillons de vous munir également d’un case étanche, rigide et facile à manipuler (les sacs étanches sont relativement longs à ouvrir et fermer et ne protègent pas des chocs).

Nous vous ferons gratuitement parvenir une liste du matériel à prévoir et serons à votre disposition pour préparer au mieux votre voyage. D’une façon générale, vous n’aurez besoin de rien de plus que du matériel pour les activités outdoor standard. Tout ce qui est spécifique au canoë vous sera fourni.

 

Nourriture : Nous essayons autant que possible de varier les menus et de manger des légumes frais. Le volume de chargement des canoës nous le permet. Les petits déjeuners sont copieux et composés généralement de céréales. Nous mangeons souvent une salade à midi sur une base de pattes ou de riz. Le soir nous dinons chaud des plats cuisinés sur le feu. N’hésitez pas à nous indiquer les particularités de votre régime, qu’elles soient guidées par des considérations médicales, éthiques ou simplement de goût !

 

Toilettes et soins : Vous pourrez vous laver dans l’eau de la Vézère ou seulement dans les campings qui jalonneront notre route. Il peut arriver que le pagayage génère des irritations aux endroits où la peau est en contact avec des tissus rigides (cols notamment). L’application d’une crème grasse (de type nivéa) vous permettra de prévenir ce désagrément. Munissez-vous également d’une crème anti-moustique au cas où ces derniers aient un peu d’avance sur le planning. Vous ferez vos besoins dans la nature. Une pelle vous permettra d’enterrer le fruit de vos entrailles.

 

Consultez les Conditions générales de vente.

Photos ©Yvain Revaclier.

 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Itinérance canoë sur la Vézère et la Dordogne”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *